Lire la vidéo

Ojos

21:00

Orange. Noir. Ojos. La musique d’Ojos naît de la dualité. De la rencontre. Du choc, aussi. Entre deux âmes, deux univers. Mi-pop, mi-urbaine, elle est épurée, résolument contemporaine. Mi-hispanisante, mi-francophone, elle est singulière, reconnaissable entre mille, surtout lorsque ses influences latines viennent compléter le tableau. L’orange et le noir sont les éléments fondateurs de ce décor radical, façonné dans le béton brut qui laisse entrevoir ses défauts et ses imperfections. À sa façon, la musique d’Elodie et Hadrien aborde sans détour la révolte, l’émancipation, la violence des sentiments qui s’entremêlent et se heurtent. Surtout, elle n’occulte rien de leurs paradoxes et de leurs contradictions, se plaisant à s’égarer là où l’œil n’oserait pas s’aventurer. En creux, on y devine la tension perpétuelle entre l’amour et la haine, la douceur et la violence, la folie et la raison. Pour sublimer le contraste des émotions, les chansons s’y parent d’accents hip-hop, sans délaisser pour autant les guitares, qui préservent l’équilibre de l’ensemble. La voix, elle, est partagée entre l’espagnol et le français, comme pour mieux réconcilier des influences qui, au fond, ne demandaient pas mieux que de pouvoir enfin cohabiter. « Volcans » est le premier EP de Ojos. Il se compose de cinq titres : « Ouragan (Huracán) », « Seule (Sola) », « Mystère (Misterio) », « Cœur sans visage (Corazón sin cara) » et « Le volcan qui dort ». Ces chansons sont, comme des volcans, insaisissables et imprévisibles. D’apparence calmes et silencieuses, elles contiennent une rage intérieure, mais laissent entrevoir des émotions fragiles et une pudeur évidente.

Qınzė – Les Terrasses de Vauban
25000 Besançon
+33 (0)3 81 49 75 11